Konrad Kosan Maquestieau

Konrad Kosan Maquestieau (°1960, Belgique)

Il découvre la pratique du zen en 1990. En 1992, il rencontre Roland Yuno Rech. Il reçoit les préceptes de bodhisattva (jukai) en 1993 et l’ordination de moine en 1995 (tokudo). Depuis, il pratique de nombreuses sesshins (retraites zen) avec son Maître en Belgique (Maredsous, Godinne) et en France (La Gendronnière).

Portret van Konrad
Konrad Kosan Maquestieau

Il travaille dans le secteur audiovisuel (entre autre la VRT, Cinematek). Depuis 1995, il enseigne les arts audiovisuels aux jeunes. En hiver 2010, il se rend pour la première fois au Japon pour participer à la traditionnelle retraite des trois mois, « le ango », organisée par l’école Sōtōshu (Sōtō) à Shogoji (préfecture de Kumamoto). En hiver 2014 il renouvelle cette expérience à Toshoji (préfecture d’Okayama) sous la direction de Seido Suzuki roshi.

En été 2014, il participera accomplit la cérémonie de Hossen (consécration du premier disciple) à La Gendronnière sous la direction de l’abbé Raphaël Doko Triet.

Au cours de l’été 2015, il reçoit la transmission du Dharma de son Maître et est ainsi reconnu par lui comme enseignant indépendant.

Au printemps 2016, il exécute la cérémonie de Zuise dans les deux principaux temples Soto japonais (Soji-ji et Eihei-ji) qui le fait reconnaître également comme enseignant zen (Kyoshi) par l’administration de l’école Sōtō zen.

Entre 1995 et 2002, il est l’un des responsables du Kannon dojo de Bruxelles. Depuis 2005 il est en charge du Shodo dojo de Halle (Belgique). Il dirige plusieurs journées de zazen en Belgique et à l’étranger. Il organise conférences et enseignements sur la pratique du zen.

Il est marié avec Annemie Van Attenhoven.